S’il « salue l’action du gouvernement » et ne remet pas en cause son appartenance à la majorité, Jean-Charles Colas-Roy estime que les avancées sur l’encadrement du texte sont « trop minimes par rapport à l’enjeu que représente le fait de revenir sur cette loi biodiversité ». 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici