Depuis Charles Darwin et ses écrits sur le comportement des plantes et leur sensibilité à la lumière, les biologistes savent que les plantes apportent une réponse adaptée lorsqu’elles sont soumises à des facteurs extérieurs, comme le vent. Est-ce que cela préfigure une intelligence sensible ?

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici