“Contrairement à ce qu’affirment Bertrand Piccard et Catherine Maunoury, nous ne souhaitons pas démanteler le secteur aérien et créer des problèmes d’emplois. La crise offre l’opportunité de prendre une trajectoire radicalement nouvelle pour le secteur. Comme d’autres acteurs tels que le Shift Project, nous soutenons la nécessité d’une décroissance maîtrisée et d’une transition des emplois notamment vers le ferroviaire.”

Cet article Non, lutter pour la réduction du transport aérien ne relève pas du “fanatisme” est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici