Dans son très influent World energy outlook, l’Agence internationale de l’énergie estime que la pandémie a fait chuter de 5% la demande mondiale d’énergie. Ce recul touche plus particulièrement les énergies fossiles et atteint 8% pour le pétrole. Seules les énergies renouvelables progressent cette année. Si les émissions de CO2 enregistrent une baisse record, elles devraient repartir à la hausse dès l’année prochaine. Le monde est encore loin d’une reprise durable, estime l’agence.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici