ENQUÊTE – Ils savent repérer les victimes et connaissent parfois leur bourreau. Mais ils sont trop peu formés à la prise en charge des femmes violentées et manquent souvent de solutions.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici