« Aux États-Unis, le commerce en ligne détruit 4,5 emplois pour chaque emploi créé. Le ratio s’établit donc à 4,5 pour 1. Si nous l’appliquons à notre pays, où Amazon déclare environ 11 300 salariés, la firme américaine aurait déjà détruit 40 000 emplois nets ; sachant qu’elle veut doubler ses effectifs d’ici un ou deux ans, on parle d’une destruction nette de 80 000 emplois. »

Cet article C’est le « Prime Day », mais Amazon continue de détruire les emplois en France est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici