La Tribune a pu consulter en avant-première la proposition de loi pour lutter contre la pollution numérique en France, déposée ce mercredi par la commission de l’aménagement du territoire et du développement du Sénat. Le renouvellement à tout-va des terminaux (smartphones, ordinateurs portables, consoles de jeux vidéo…) est la principale cause de cette pollution. C’est pourquoi le texte consacre un large volet à la lutte contre l’obsolescence programmée. Une pratique interdite en France depuis 2015, mais qui persiste… Décryptage.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici