La Tribune a pu consulter en avant-première la proposition de loi pour lutter contre la pollution numérique en France, déposée ce mercredi par la commission de l’aménagement du territoire et du développement du Sénat. Le renouvellement à tout-va des terminaux (smartphones, ordinateurs portables, consoles de jeux vidéo…) est la principale cause de cette pollution. C’est pourquoi le texte consacre un large volet à la lutte contre l’obsolescence programmée. Une pratique interdite en France depuis 2015, mais qui persiste… Décryptage.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici