Alors que les autorités évoquent une pollution d’origine naturelle, l’ONG continue les investigations, pointant des manquements dans les analyses de l’Académie russe des sciences.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici