Elle invoque trois raisons : la question écologique mais aussi l’impact sur le budget des ménages et l’occasion de relancer l’industrie automobile française dont les voitures sont plus légères que ses concurrents européens.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici