La nouvelle politique agricole commune, qui doit entrer en vigueur en 2023 pour sept ans, ne satisfait pas en l’état les écolos. Les tenants d’une agriculture productiviste craignent quant à eux un verdissement du projet.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici