Sept militants écologistes ont été jugés en appel à Paris ce jeudi pour avoir décroché trois portraits officiels d’Emmanuel Macron en 2019, afin de dénoncer « l’inaction climatique » du gouvernement.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici