Les arguments contre la réalisation du surf park de Saint-Jean-de-Luz sont tellement forts que de grands noms du monde du surf joignent peu à peu leur image à la lutte, comme la Surfeuse et waterwoman française Léa Brassy qui a contacté le collectif « Rame pour ta Planète » afin de leur proposer une lettre au titre évocateur : « Pas en mon nom ».

Cet article Saint-Jean-de-Luz : les surfeurs montent au créneau contre un surf park prévu à… 1,5 km de l’océan est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici