DÉCRYPTAGE – Au printemps, la vague de contamination, très haute et soudaine, a été vite cassée par le confinement. Celle de cet automne est plus lente, mais inexorable. Elle pourrait faire davantage de morts.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici