Acier recyclé, “haut fourneau vert”, capture et stockage du CO2, hydrogène décarboné à la place du charbon… Le géant de l’acier veut réduire ses émissions de CO2 de 30% d’ici à 2030, puis atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Pour y parvenir, le groupe mise sur des innovations de rupture dont certaines seront testées sur le site de Dunkerque, qui, chaque année, produit 7 millions de tonnes d’acier et émet 11 millions de tonnes de CO2. Reportage.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici