Acier recyclé, « haut fourneau vert », capture et stockage du CO2, hydrogène décarboné à la place du charbon… Le géant de l’acier veut réduire ses émissions de CO2 de 30% d’ici à 2030, puis atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Pour y parvenir, le groupe mise sur des innovations de rupture dont certaines seront testées sur le site de Dunkerque, qui, chaque année, produit 7 millions de tonnes d’acier et émet 11 millions de tonnes de CO2. Reportage.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici