Avec la crise liée au coronavirus, les Républicains vont difficilement pouvoir remettre en cause le pilier fondamental de la politique agricole américaine, dont bénéficient aujourd’hui 40 millions de personnes, analyse l’économiste Thierry Pouch. Et à l’international, la tension entre l’agriculture américaine et celle européenne va se maintenir, quel que soit le président.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici