L’entreprise allemande est désormais présente dans une quarantaine de points de ventes en France. La plupart d’entre eux disposent de micro-fermes propres, afin de vendre des plantes, véritablement, à kilomètre zéro. Comme pour la plupart des fermes verticales, la consommation énergétique et la rentabilité restent toutefois des enjeux problématiques et peu transparents.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici