Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, les grandes entreprises françaises se tournent de plus en plus vers les énergies dites renouvelables. Panneaux solaires, éoliennes, réseaux et voitures électriques, systèmes de stockage, batteries, géothermie, hydroélectricité, les innovations techniques « vertes » fleurissent et tendent à se substituer aux sources d’énergie carbonées comme le charbon, le pétrole ou le gaz. Mais ces innovations technologiques, malgré leurs qualificatifs de « renouvelables », « durables » ou « vertes », exigent une extraction et un approvisionnement croissants de minerais rares, le plus souvent depuis certains territoires des pays du Sud jusqu’à l’Europe.

Cet article Total, Renault, Bolloré, EDF… rois incontestables de la destruction de l’environnement est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici