Une récente étude détaille les conséquences du réchauffement mondial sur le fonctionnement des grands télescopes, notamment sur le site de l’un des deux plus imposants au monde, dans le désert d’Atacama au Chili.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici