Cette affection touche environ 1% des femmes, sans qu’on en identifie toujours la cause. Un traitement hormonal substitutif est très important pour leur santé et leur qualité de vie.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici