Une étude française, menée sur plus de 4200 personnes, précise le profil des malades graves hospitalisés en réanimation entre le 25 février et le 4 mai.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici