Nanaia Mahuta est « profondément ancrée dans sa whakapapa (concept māori se référant à la généalogie, aux liens entre les êtres vivants). C’est une personne profondément intègre, très solide sans pour autant le montrer, endurante et marquée par des valeurs fortes. »

Cet article Nanaia Mahuta devient la première femme māori ministre des Affaires étrangères est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici