En Afrique du Sud, des chercheurs s’appuient sur des pêcheurs pour surveiller une aire marine protégée. En découlent des données fiables pour les uns, des revenus complémentaires pour les autres, et une confiance mutuelle.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici