INTERVIEW – En cas de doute, il faut le notifier au portail des vigilances ou aux centres régionaux de pharmacovigilance, estime le Docteur Bruno Toussaint.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici