La philosophie de cet indicateur est de réduire la souffrance avant d’augmenter le bonheur des gens heureux, de réduire les morts précoces avant de permettre aux personnes âgées d’être plus âgées et d’avoir un monde qui ne soit pas moins bien que le nôtre pour les générations futures.

Cet article « Remplaçons le PIB par l’indicateur de vie heureuse, longue et soutenable » est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici