La biologiste et et présidente de l’ONG Plastic@Sea, Anne-Leïla Meistertzheim, décrypte le cheminement des masques jusque dans les océans et les conséquences que cela peut avoir sur ces milieux fragilisés.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici