La culture d’insectes pourrait sauver les poissons sauvages. Dans la Somme, un complexe géant de farine d’insectes, qui remplace la farine de poisson destinée à l’alimentation des animaux d’élevage, vient d’ouvrir. 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici