La juridiction de second degré a confirmé une décision rendue par le juge des référés le 9 octobre. Les effets de la cession à Veolia des parts détenues par Engie dans Suez (29,9%) restent suspendus, “tant que les CSE concernés n’auront pas été informés et consultés”.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici