Les ministres de la transition écologique et de la justice ont détaillé dimanche ce nouveau délit, et non crime, comme l’avaient souhaité les 150 citoyens de la convention pour le climat.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici