L’objectif est de « faire payer tous ceux qui soit sans le faire exprès, soit parce qu’ils l’ont voulu, portent des atteintes à l’environnement », explique la ministre de la Transition écologique.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici