Si les grands organes de presse n’ont pas de grands soucis à se faire, la constellation formée par les petites rédactions, les journalistes de terrain indépendants, sans carte professionnelle, les militants et les citoyens au cœur de la liberté d’informer depuis l’apparition de nouveaux moyens de diffusion, risque de subir les conséquences directes, immédiates de cette loi, qui s’abattra sur eux en silence.

Cet article Malgré l’opposition populaire et internationale, l’Assemblée Nationale vote la loi sécurité globale est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici