Cette initiative, qui vise à faire réfléchir sur les dégâts des achats effrénés et des prix cassés, s’adapte au calendrier du Black Friday, qui est reporté en France au 4 décembre. Mais comment s’opposer cette année à l’hyper-consommation tout en soutenant les petits commerces, pénalisés par le confinement?

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici