Ce décret constitue pour les ONG comme Greenpeace, ainsi que pour de nombreux mouvements citoyens, le couronnement de deux décennies de lutte. Dès la fin des années 1990, une partie de la société civile mexicaine s’est insurgée contre l’emprise des multinationales sur l’agriculture locale.

Cet article Le Mexique devient le premier pays d’Amérique latine à bannir le glyphosate et le maïs OGM est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici