La consommation énergétique des centres de données et des réseaux devrait augmenter de 75% d’ici 2040. Une prévision alarmante sur laquelle s’appuie une proposition de loi visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique en France, dont l’examen en première lecture débute devant le Sénat.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici