Les tractations entre Paris et Bruxelles sur l’avenir d’EDF et le marché du nucléaire s’éternisent. Le dossier, explosif, vise à donner à l’électricien les moyens de faire face à un mur d’investissements. Le plan Hercule, en séparant EDF en trois entités, inquiète les syndicats qui craignent un démantèlement au détriment des clients. Explications en huit points.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici