Jusqu’ici, les études s’étaient surtout concentrées sur le rôle des mammifères comme les sangliers et les rongeurs dans ce processus. Des chercheurs français et italiens ont voulu en savoir davantage sur le rôle des invertébrés, et notamment des limaces.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici