Réponse courte : oui. Mais les responsables des grandes organisations internationales font un peu moins l’autruche ces dernières années quand il s’agit d’essayer de traiter le problème.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici