lundi, novembre 28, 2022

L’énigme Banksy : militantisme ou business ?

J’apprécie beaucoup les œuvres de Banksy, artiste d’art urbain, antimilitariste, anticapitaliste notoire.

La Trois, troisième chaîne de la RTBF, vient de diffuser un documentaire « Banksy wanted » particulièrement évocateur de la chasse qui lui est menée pour découvrir son identité. Il y eut trois pistes, disons crédibles, mais rien de concluant et Banksy poursuit son travail de conscientisation allégrement.

Je retiens plusieurs déclarations de ce documentaire. Elles complètent le reportage que je lui avais consacré il y a un peu d’une année sur Fréquence Terre[1], ayant le privilège d’avoir sous les yeux quelques authentiques de ces œuvres, dont celle que je préfère parmi toutes : Le lanceur de fleurs (The Flower Thrower).

J’ai donc retenu ceci : Banksy a alerté notre génération sur les dérives de la société, personne n’a jamais été aussi célèbre et invisible à la fois.

Œuvre de Banksy (Photo MPP).

Dans cette société de selfies, il doit être le dernier à refuser la célébrité.

Est-ce un coup de génie d’un homme d’affaires ou un moyen récurrent d’échapper à la police, ce qui semble fondamental pour lui.

C’est l’un des nôtres, il parle aux 100% des gens et pas au 1% des amateurs d’art contemporain, ce monde de l’art tellement snob.

Son œuvre relève du sarcasme, de l’humour anglais, du message facile qui dénonce le traçage de nos téléphones, les fouilles policières, l’ordre établi, le dérèglement climatique, le portable qui devient plus important que l’être humain…

Il mène des combats et appuie où cela fait mal, c’est un génie situationniste car il vient dire la bonne chose au bon endroit.

On perdrait de toute cette magie si on devait révéler son identité.

Moi, personnellement, je ne vais rien vous révéler car je n’en sais rien du tout et je suis déjà très heureux de contempler ces œuvres.

[1] Le 17 avril 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici