7:16 - jeudi septembre 29, 2016

En Seine et Marne, l’eau ne doit pas être un luxe !

Lu 541 fois Philippe Boury 0 réaction
image-07-10-12-11-35-00-ok

« Parce que l’eau ne doit pas être un luxe », le Conseil Général de Seine et Marne s’est engagé depuis 2006 dans un vaste plan de préservation de la ressource. Sa qualité et sa quantité sont particulièrement observées dans ce département qui abrite les nappes phréatiques alimentant en eau une grande partie de la Région Ile de France.

Il est donc primordial de veiller à l’intégrité du précieux liquide. Car ici, comme dans bon nombre de région, l’eau est menacée par les différentes pollutions humaines. Elle subit de plus les aléas de la météo qui chaque année recharge plus ou moins le stock d’eau disponible…

La démarche du Conseil Général de Seine et Marne a pour objet de mutualiser toutes les forces vives du territoire pour soutenir techniquement et financièrement les collectivités, les associations et les agriculteurs dans les actions liées à l’eau. Il a orienté son action sur la qualité de la distribution de l’eau, sur la protection des ressources, sur la valorisation des zones humides et des rivières, et sur le soutien aux associations.

La première phase du Plan départemental a ainsi permis de diminuer de près de 50 % le nombre d’habitants ayant une eau du robinet non conforme. En 2006, 199 communes délivraient une eau qui n’était pas en règle avec les normes sanitaires, soit 235 000 habitants. L’an dernier, il ne restait plus que 142 communes, n’ayant pas tous les critères de qualité pour un total de 126 356 habitants.

Autre point de satisfaction : 71% des communes de Seine et Marne sont engagées dans la réduction de l’usage de produits phytosanitaires. Des produits qui sont désormais absents de l’entretien des 4400 km de routes départementales. Enfin 36 stations d’épuration ont été mises aux normes.

Malgré tout, aucune rivières ou nappes phréatiques n’est encore en bon état global, notamment à cause des nitrates et des pesticides. Et le niveau des nappes a atteint un record historiquement bas, malgré les importantes précipitations des mois de mai et juillet…. Elles payent 9 années de sécheresse hivernale.

La pression sur les milieux naturels est devenue intense du fait de la surexploitation de la ressource en eau. Et si la qualité de l’eau du robinet des Seine-et-Marnais s’est améliorée, la dégradation des ressources de surface – fleuves, rivières et eau souterraine – met en péril le retour au bon état de l’eau dont dispose à brève échéance, le département.

Le nouveau Plan qui s’ouvre pour les 4 ans à venir met l’accent sur 4 points.

D’ici 2016, tous les Seine et Marnais doivent avoir une eau totalement potable au robinet.

Le Conseil Général va continuer à s’employer à lutter contre toutes les pollutions, d’où qu’elles viennent… particuliers, infrastructures de transports ou de loisirs, monde agricole…

Il faudra aussi poursuivre la reconquête du patrimoine aquatique du département.

Enfin la synergie entre les différents acteurs de l’eau va être renforcée, pour que les différentes actions menées soient mieux concertées et dynamisées.

A cet effet, notons la mise à disposition d’un [site internet dédié à l’eau>http://eau.seine-et-marne.fr/]. Il doit favoriser l’information sur l’état de l’eau en Seine-et- Marne à destination du grand public.

On y trouve notamment toute une série d’écogestes à mettre en pratique chez soi, à la maison, au jardin, ou dans nos achats…

Le Conseil général met aussi l’accent sur l’éducation à l’environnement pour sensibiliser les plus jeunes seine et marnais aux enjeux de l’eau.

Comme partout ailleurs, en Seine et Marne la gestion qualitative et quantitative de l’eau est l’affaire de tous, habitants, entreprises, collectivités, et agriculteurs.

The following two tabs change content below.
Philippe Boury
Au début des années 80, Philippe Boury s’est lancé, comme tant d’autres, dans l’aventure des radios libres. Il a ainsi participé, de la banlieue lyonnaise à la région parisienne, à la vie de radios militantes, ouvertes sur la société, soucieuses d’être le reflet de la vie locale, culturelle, politique et associative. Militant associatif lui-même, il a toujours souhaité mêlé ses engagements à sa passion de la radio. C’est donc tout naturellement qu’il a choisi de rejoindre l’équipe de Fréquence Terre, dont il partage les intérêts : survie de la planète, sensibilisation à l’écologie, information sur le développement durable.

N'oubliez pas de Suivre Fréquence Terre et de partager !
Loading...
0/5 - 0
You need login to vote.
Rubriques :
image-07-07-04-22-51-45-ok

L’EAU DANS L’ESPACE URBAIN

image-10-12-22-23-42-25-ok

A la maison ou en vacances : des éco gestes à adopter !

Dans la même thématique :

Utiliser Facebook Pour réagir

Un commentaire ?
Laisser un commentaire