Rediffusion de la chronique du 24 février 2012

La transition est un mouvement crée en Angleterre par Rob Hopkins.

Depuis 2006, un mouvement « la Transition » s’est mis en place à travers le monde, pour arriver aujourd’hui à 863 initiatives de transition au travers de 34 pays.

Il s’agit d’inciter les citoyens d’un territoire (village, commune, ville, quartier, territoire, île, forêt…) à prendre conscience du pic pétrolier et du changement climatique, et de leurs conséquences profondes.

Le concept central de mouvement de transition est la résilience, c’est la capacité à réagir aux crises et à être autonome.

La Transition en question est le passage « de la dépendance au pétrole à la résilience locale ». Les populations locales sont invitées à créer un avenir meilleur et moins vulnérable devant les crises écologiques, énergétiques et économiques qui menacent en agissant dès maintenant pour :

– réduire la consommation d’énergie fossile

– reconstruire une économie locale vigoureuse par la relocalisation de ce qui peut l’être ;

– acquérir les qualifications qui “re”deviendront nécessaires.

Anne Amblès, l’une des cofondatrice du groupe local Mayenne en transition nous en explique les objectifs dans cette chronique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici