4:47 - lundi février 19, 2018

Journée Mondiale de l’eau – 22 mars 2013 : La coopération à l’honneur !

Lu 1307 fois Philippe Boury 0 respond

Le 22 mars, c’est la Journée Mondiale de l’Eau. Et comme chaque année depuis 1993, cette journée est l’occasion d’attirer l’attention sur l’importance de l’eau douce, sa gestion et son accès pour tous.

783 millions de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable. 2,5 milliards ne bénéficient pas d’installations sanitaires de base. Et 2 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année de maladies dues au manque d’hygiène et à l’insalubrité de l’eau.

Alors que l’accès à l’eau potable et à un assainissement de base a été reconnu comme un Droits de l’Homme par l’ONU en 2010, cette comptabilité met en évidence l’urgence d’une plus grande coopération entre pays du Nord et du Sud pour réduire ces inégalités.

Pour ses 20 ans, cette [Journée Mondiale de l’Eau>http://www.pseau.org/fr/observatoire/international/grands-rdv/JME-2013] s’est donc placée sous le signe de cette coopération internationale.

Céline Noblot est la Responsable du Pôle Promotion de la Solidarité Internationale de l’Eau au pSEau, le Programme Solidarité Eau. Elle souligne que cette coopération n’est pas seulement l’apanage des Etats ou des organisations internationales. Les collectivités locales ou les ONG peuvent soutenir des projets locaux d’accès à l’eau et faire profiter de leurs expertises les collectivités du Sud qui mettent en place des services publics de l’eau.

Avec ces coopérations, c’est l’eau du Nord qui finance l’eau du Sud. Mais pour pouvoir agir au Sud, il faut sensibiliser au Nord.

Cette Journée Mondiale est donc l’occasion de rencontres, de débats, d’expositions, d’animations, un peu partout en France pour ouvrir enfants et parents à la protection de la ressource en eau en France, et aux enjeux de l’accès à l’eau dans les pays du Sud.

A St Malo vous pourrez marcher pour financer un forage au Sénégal…

A Bourges, l’association Medina vous invite à se tiendra une conférence sur la situation de l’eau en Palestine et dans les pays voisins.

Et dans 30 villes de France c’est l’ONG Action Contre la Faim qui organise un immense jeu de l’oie pour sensibiliser le grand public sur cet accès à l’eau et à l’assainissement.

Temps de sensibilisation et pourquoi pas temps d’engagement, cette Journée peut également permettre à chaque citoyen d’agir concrètement, en faisant pression par exemple sur ses élus pour qu’ils investissent dans la coopération. Mais comme le rappelle Céline Noblot, chaque habitant peut également contribuer à des projets au Sud via sa facture d’eau et le “1% solidaire” ou Loi Oudin-Santini qui autorise les collectivités territoriales françaises, les établissements publics intercommunaux et les syndicats des eaux et/ou d’assainissement à mobiliser jusqu’à 1% de leur budget eau et assainissement pour financer des actions de coopération internationale dans ces secteurs.

The following two tabs change content below.
Philippe Boury
Au début des années 80, Philippe Boury s’est lancé, comme tant d’autres, dans l’aventure des radios libres. Il a ainsi participé, de la banlieue lyonnaise à la région parisienne, à la vie de radios militantes, ouvertes sur la société, soucieuses d’être le reflet de la vie locale, culturelle, politique et associative. Militant associatif lui-même, il a toujours souhaité mêlé ses engagements à sa passion de la radio. C’est donc tout naturellement qu’il a choisi de rejoindre l’équipe de Fréquence Terre, dont il partage les intérêts : survie de la planète, sensibilisation à l’écologie, information sur le développement durable.
Catégorie(s)

L’eau de Nice en régie publique – Primevère, le salon militant

Qualité de l’eau en France : agir maintenant pour les générations futures !

Suggestions
Vous souhaitez réagir ?
Leave a Reply