Est-ce que les nouvelles technologies rendent la mobilité plus durable ? On peut dire que oui quand par exemple, le smartphone nous permet de connaître les informations de trafic pour éviter les bouchons, et donc ne pas rajouter son pot d’échappement aux autres dans les pics de pollution. Dans un futur très proche on va voir arriver les voitures sans chauffeur. Et puis la multiplication des téléservices pour les consultations chez le médecin ou tout autre. Cela va réduire le nombre de déplacements. A l’horizon 2020, le géant des télécoms Ericsson estime qu’il y aura 50 milliards d’équipements connectés. Cela ouvre encore plus de perspectives. Mais ça pose aussi des problématiques auquel réfléchit le philosophe enseignant à la Sorbonne Michel Puech.

Michel Puech est l’auteur de Développement durable : un avenir à faire soi-même, paru aux éditions Le Pommier (2010).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici