Personne n’envie les Franciliens en route pour le travail, serrés comme des sardines dans le RER ou dans le métro. La croissance du trafic de voyageurs en île de France c’est 3,5 à 4 pour cent par an. Or aujourd’hui, les spécialistes des transports le disent, et confirment ce que les usagers vivent au quotidien, le niveau de saturation du réseau est atteint ; il faut déployer de nouvelles solutions. Cela tombe bien, François Kalfon, président socialiste de la commission des transports à la Région d’Ile-de-France a montré que son sac en était rempli, des bonnes idées pour la mobilité durable. Ils nous les a présentées le 8 avril dernier lors des 17èmes assises des maires de l’île de France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici

16 + 16 =