Dans quelques semaines, vous serez des milliers à envisager un temps de vacances à la découverte des fonds marins. Plongeurs confirmés ou plongeurs d’un jour, votre impact sur votre peut être désastreux ou au contraire respectueux. L’association “Longitude 181 Nature” propose depuis plusieurs années une charte du plongeur responsable. Un ensemble d’engagements que vous prendrez pour respectez le monde marin, les populations avoisinantes et le pérennisation des sites. Quelques extraits de cette charte : “La vie du pays ne se résume pas à celle de l’hôtel qui vous héberge, aussi agréable soit-il. Profitez du temps libre entre chaque plongée pour rencontrer d’autres regards, pour écouter d’autres histoires, vous serez étonnés de la richesse culturelle et de l’hospitalité des gens qui vivent là. Votre pouvoir d’achat est, bien souvent, très supérieur au leur. Ne provoquez pas le saccage de la mer et, à long terme, l’appauvrissement des pêcheurs, en achetant de tristes souvenirs : dents de requin, coquillages, coraux, carapaces de tortue. Refusez avec énergie les soupes d’ailerons de requin et de tortue, scandaleusement arrachés à la mer. Ces animaux pourraient disparaître.
Sous l’eau, vous allez visiter un monde vivant, magnifique mais fragile. Les frottements, les chocs broient et tuent les animaux fixés qui enchantent les paysages que vous êtes venus admirer. Le dérangement peut effrayer les poissons qui protègent leur ponte, livrant les progénitures aux prédateurs. Le nourrissage perturbe l’équilibre entre les espèces et pervertit le comportement des poissons”, extrait de la charte à télécharger : http://www.longitude181.org/beta/pdf/charte-fr.pdf. Nous vous proposons l’interview de Daniel Krupka, secrétaire général de l’association et aussi chroniqueur de l’excellent magazine des océans sur fréquence terre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici