Home Blog

Corinne Lepage

0

Corinne Lepage est une femme politique française issue de la société civile. Avocate, elle cofonde un cabinet spécialisé en environnement et droit public. Militante associative, elle cofonde le CRIIGEN. En 1995, elle entre au gouvernement français comme ministre de l’Environnement. Elle contribue à la création du comité prévention et précaution et met en place la première stratégie nationale sur le développement durable, en 1997. Elle obtient la sortie de la puissance publique du comité amiante, le non redémarrage de la centrale Superphénix et un moratoire sur les OGM. Le 4 octobre 2011, elle annonce sa candidature à l’élection présidentielle, et le 28 juin, Corinne Lepage est avec nous aux Amanins, pour présenter sa vison de ce que pourrait être la Transition. Interviewé par : Alexandre Sattler  Pour continuer à suivre mon travail, retrouvez moi sur:  Instagram: www.instagram.com/gaiaimages_photography Facebook: www.facebook.com/gaiaimages Mon site internet: www.gaia-images.com

Longo Mai

0

En 1973, un groupe de jeunes du mouvement gauchiste prend la route à bord d’une roulotte. Quittant les banlieues industrielles où ils ont lutté en mai 1968, ces anarchistes forts en gueule décident de s’installer à la campagne et de vivre du travail de la terre. Grâce à des fonds récoltés, ils rachètent une colline de 300 hectares de maquis en Haute-Provence, sur la commune de Limans, et s’organisent en communauté agricole. La première coopérative Longo Maï est née. 
Leur objectif : changer de vie tout en changeant le monde. Avec William comme guide, je vous emmène pour une ballade sonore, au travers de cette communauté anarchiste. Interviewé par : Alexandre Sattler  Pour continuer à suivre mon travail, retrouvez moi sur:  Instagram: www.instagram.com/gaiaimages_photography Facebook: www.facebook.com/gaiaimages Mon site internet: www.gaia-images.com

Et si notre Société déployait un arsenal de pacifisme ?

0

L’actualité dramatique en 2022 avec la guerre en Ukraine et la tuerie dans une école texane, entre autres, démontre la toute-puissance et la mainmise de l’industrie de l’armement et du nucléaire, qui se frotte les mains devant pareil pactole.
Ajoutez-y une propagande militariste pro-guerre, un populisme et un nationalisme appelant à faire davantage couler « le sang impur dans nos sillons », et vous avez les millions de morts civils, de victimes dites pudiquement « collatérales », des réfugiés qui fuient l’horreur des bombardements et les exactions de soldats et mercenaires.

Cependant, « aucune armée n’est sortie ‘‘gagnante’’ d’un conflit depuis la Seconde Guerre mondiale », rappela Boris Cyrulnik, éthologue et chantre de la résilience, et il est patent que tout conflit se termine obligatoirement par un arrêt de l’utilisation des armes.
Alors ? Et si notre Société déployait un arsenal de pacifisme plutôt qu’entretenir le mythe de la « Grande Muette », celle qui apprend à tuer ?
Un pacifisme militant doublé d’un activisme citoyen développé dans un esprit de solidarité sans frontières.

Des preuves historiques ont été données de ces actions et mouvements pacifiques qui ont fait échouer, reculer, voire capituler, des systèmes autocrates et tyranniques, des régimes dictatoriaux, des pouvoirs militaro-industriels, des envahisseurs… : enseignants norvégiens face aux nazis, chutes de Jaruzelski par Solidarność, de Milosevic par Otpor !, de Bouteflika par le Hirak, sans oublier le pacifisme des Gandhi, Martin Luther King, Mandela, Angela Davis, Jane Fonda, de certains Printemps arabes, des paysans du Larzac, des Grands-Mères de la Place de Mai, sans omettre les courageux pacifistes russes qui défièrent Poutine…

Désobéissance civile, actions non-violentes, objection de conscience, résistance collective contre armes chimiques, bombes nucléaires, drones exterminateurs, viols, ruines…, est-ce utopique ?
« L’utopie n’est pas ce qui est irréalisable, mais ce qui est irréalisé », clamait Cabu, pacifiste notoire.

 

Source : Le Petit Livre du Combattant pacifiste, Pierre Guelff, Éditions CABAN, Paris.

Stéphane Blaise, Slow Travel au pas d’âne

0

As-tu parfois envie d'arrêter le temps et de reprendre les rennes de ta vie? C'est ce qui est arrivé à Stéphane Blaise, qui a tout quitté pour vivre 33 mois au rythme de la marche, sur les routes de France, avec son âne. Au fil des routes et des rencontres, la dépression s'envole, et les réponses aux questions arrivent, simples et imprévisibles.
A son retour il lance Allô la Planète avec Eric Lange.
Et en ce weekend de l'Ascension, ils lancent le premier festival du film de voyage et d'aventure d'Ardèche, à Joyeuse. (ça, j'adore).
Bref une page s'est tournée, une autre est en train de s'écrire, passionnante.
Un épisode en mode slow life et retour à l'essentiel.

Pour voir les photos et vidéos : visitez la page de l'épisode

Suivre Stéphane Blaise

Sur Facebook
https://www.allolaplanete.fr/

Infos sur le festival Joyeuse Escale 2022 (25-29/5)

lien vers le site du festival

Soutenir la reforestation:

Storylific a pour mission de faire du bien à l'esprit tout en faisant du bien à la planète.
50% des gains du podcast sont reversés à la lutte contre le changement climatique.

Pour soutenir financièrement le podcast et lui permettre d'être pérenne: microdons welcome sur www.patreon.com/storylific

Pour soutenir gratuitement le podcast: abonne-toi, donne-lui une super évaluation sur Apple Podcast, et parles-en autour de toi car plus on a d'oreilles, plus on plante! Pas l'habitude des podcasts? Suivre ce lien: je t'explique comment faire tout cela.

Storylific sur les réseaux sociaux

Instagram:@storylific
Facebook: storylific
Linkedin: storylific

Newsletter

s'abonner pour recevoir de rapides nouvelles du projet, des coulisses du podcast et autres news sympa 1x/mois.

Retrouvez ce podcast sur le site Storylific

Corps et esprit ne sont que deux faces d’une seule et même chose

0

Ce n’est plus un mystère, le corps et l’esprit interagissent continuellement. Et c’est une évidence aujourd’hui que la méditation, attitude corporelle  qui  a comme objectif  la quiétude de l’esprit, est une action  qui rétroagit sur la santé globale.

Dans l’ouvrage « Méditation chinoise et longévité » paru chez Albin Michel, il s’agit d’envisager la longévité comme la possibilité de vivre longtemps en bonne santé et de mettre en évidence les nombreux effets physiologiques bénéfiques de la méditation.

L’auteur Nan Huaijin, né en 1918 et décédé en 2012, était un penseur chinois éclectique, de l’ancienne génération, qui a voué sa vie à la défense de la culture lettrée traditionnelle. Dans son enseignement, il empruntait ses conceptions et ses citations aux trois courants doctrinaux principaux de la culture chinoise :  le bouddhisme, le taoïsme et le confucianisme. Mais il était résolument moderne, et il prêchait pour une ouverture des mentalités.

Il nous explique que « Du matin au soir, nos pensées se succèdent, telle l’eau d’une cascade qui coule sans cesse. La réflexion fait partie intégrante de notre vie, même si nous n’en avons pas toujours conscience. Et dès que l’on débute une assise silencieuse, on ressent d’abord une certaine tranquillité, puis on découvre à quel point notre esprit et nos pensées sont chaotiques : c’est le premier pas de la pratique ». Prenons l’exemple d’un verre d’eau trouble. Il est impossible de distinguer les impuretés de l’eau, mais si on la laisse reposer, alors on voit un dépôt au fond. Au début, l’eau contenait déjà ses impuretés mais comme elle était agitée, on ne pouvait les distinguer.

Dans son approche où corps et esprit ne sont que deux faces d’une seule et même chose,  toute transformation de l’esprit se répercute sur la matière et vice versa.  Et la respiration est le pivot essentiel pour relier corps et esprit et pour stimuler les énergies internes. La médecine chinoise traditionnelle considère que le moteur de la vie se renforce lorsque le souffle est dans sa plénitude. Ainsi un individu en bonne santé sera d’humeur joyeuse et ses pensées seront plutôt rares. De même, toute personne qui s’applique à pratiquer l’assise et le souffle sentira son corps devenir léger et aura l’esprit serein.

Biodiversité : SVP, des hommes et des moyens !

0

En septembre 2021 au congrès de l’UICN :  la ministre Barbara Pompili  annonce sur le site écologie du gouvernement ,  «  la trajectoire positive des effectifs des opérateurs de l’eau et de la biodiversité en 2022 ».  Début d’une transformation, ou miroir aux alouettes ? SI l’intention est bonne, on est loin des indispensables moyens nécessaires à la protection de la biodiversité.  Comment? pourquoi ? Derrière les chiffres, quelle réalité ?

à découvrir dans cette chronique.

Les plongées émerveillées -Épisode 23

« Cette fois-ci, c’est un ami de François SARANO qui nous emmènera dans un monde subaquatique, au large de l’île Maurice, dans l’océan Indien : plongeur très expérimenté, René HEUZÉ s’est spécialisé dans la prise de vues sous-marine. Dans son riche parcours, on se souvient avec délice des images tournées pour le magasine de la mer Thalassa, ainsi que pour Jacques PERRIN – notamment pour le film « Océan ».
Dans cette série de podcasts , nous sommes mis en liaison satellite avec René HEUZÉ, qui est parti en mission pour suivre un groupe de cachalots. Il nous donne des nouvelles presque au jour le jour d’Irène Gueule Tordue, d’Eliot, miss Tautou… autant de personnalités si différentes.
Les cachalots… des monstres de tendresse!
Un podcast de Jean-Baptiste FOURRE.

Cabu : attitude d’un pacifiste pendant la guerre

0

Jusqu’au 31 décembre, la « Duduchotèque », du nom d’un personnage majeur du caricaturiste Cabu, située à Châlons-en-Champagne, sa ville natale, lui consacre une exposition intitulée « Les Présidents de Cabu ».

Le mensuel Union pacifiste du mois de mai, média auquel Cabu collabora régulièrement, publie aussi très logiquement un reportage dévolu à cet événement.

Fréquence Terre ne pouvait qu’emboîter leurs pas.

Fécond dessinateur de presse, amoureux inconditionnel du jazz, militant pacifiste, son ami Jean-Luc Porquet, auteur de Cabu, une vie de dessinateur paru chez Gallimard, expliqua que Cabu (1938-2015) était toujours du côté ensoleillé d’une rue mais que, comme une funeste prémonition, une année avant sa disparition tragique, il lui avait confié être généralement optimiste, mais qu’il pensait quotidiennement à la mort.

Dès les années soixante-dix, j’ai apprécié Cabu qui, avec Cavanna, Reiser, Wolinski et d’autres, firent l’essence même de Charlie Hebdo et lui donnèrent une dimension jamais égalée, selon moi. Avec le recul, je me rends compte de hasards (?) de l’existence qui me firent mettre mes pas dans ceux de Cabu puisque, objecteur de conscience et coopérant technique de 1969 à 1971 à Bejaïa, cité de Kabylie, ce fut précisément là que Cabu fit partie d’un régiment semi-disciplinaire en 1958, et écrivit à sa sœur : « Je suis entouré d’abrutis, aussi bien gradés que deuxième classe. »

Invité à décorer une école maternelle de Constantine, il y glissa un éloge à la désobéissance en pleine guerre d’Algérie, une façon de s’élever contre le rôle « criminel et non pacificateur » de l’armée française, alors qu’il clamait aussi qu’il comprenait le désir d’indépendance parfaitement légitime des Algériens, allant jusqu’à en faire part à un gradé en lui spécifiant que les autochtones étaient chez eux.

Son antimilitarisme se forgea également à la vue d’un hélicoptère français balançant dans le vide des résistants algériens « pour s’en débarrasser. » À cette occasion, il était dans la colonne de troufions en montagne qui étaient obligés de la gravir et d’apporter des jerrycans d’eau au sommet sous le cagnard.

En principe, un hélico ne pouvait pas s’y poser. Pourtant, un engin le fit et y déposa un général apportant au colonel qui dirigeait les soldats une bouteille de champagne frais !

Marche pacifique avec Cabu en 1976 (Photo Xavier Lambours).

En 1976, également dans la canicule, Cabu et moi faisions partie des participants, dont Cavanna, Wolinski, Reiser, Théodore Monod…, à la « Marche internationale non violente pour la démilitarisation » entre Metz et Verdun durant une semaine. Cette manifestation pacifique restera à tout jamais gravée dans ma mémoire.

À la suite de son assassinat en 2015, lors de l’attentat dans les locaux de Charlie Hebdo, Jean-Luc Porquet releva qu’il n’avait pas été assassiné par un braqueur ou un fou, mais très exactement « pour ce qu’il était, un homme qui dessinait librement. »

L’entrée est totalement gratuite à cette exposition ardennaise et les lundis, mardis et matinées sont réservés au public scolaire. Assurément une initiative qu’aurait apprécié le père du Grand Duduche.

 

L’océan, source d’énergies?

0

Transformer vents, courants, marées, différences de salinité ou de températures en électricité, voila ce que l’océan suscite comme ambitions énergétiques . Pour atteindre la neutralité carbone en 2050, faut il compter sur l’océan ?

François D’Haene ultratrailer d’élite

0

François D'Haene est un athlète d'élite, grand spécialiste de l'ultratrail – et une belle personnalité. Habitué sur les podiums des courses mythiques de l'ultratrail (UTMB, Diagonale des Fous, Hard Rock…), il continue à préférer l'aventure aux honneurs dans sa discipline. C'est sans doute d'ailleurs l'ingrédient principal de son incroyable succès dans ce sport d'endurance extrême. Quand on te dira qu'en plus, il allie allègrement des activités viticoles à ce sport exigeant (ah ah gros clin d'oeil aux nutritionnistes) tu comprendras que son parcours atypique a tout pour étonner… et plaire!

Pour voir les photos et vidéos : visite la page de l'épisode:

https://www.storylific.com/francois_dhaene_ultratrail

Timeline

03:34 Le début: un copain l'inscrit à un 72 km…
07:40 palmarès
13:54 question d'Amandine sur la course en altitude
16:41 vivre la montagne
19:16 ski alpinisme & liberté
22:47 récup': nourrir ses après
25:33 son côté vigneron
27:36 question Valentine
30:56 mixité des publics: un plus
34:05 prises de conscience et impact environnemental
38:50 Question de Oufff: l'infinity trail?
40:20 les meilleurs moments en course?
41:11 le succès dont tu es le plus fier & l'échec le plus formateur
42:26 conseils
43:47 projets 2022?
44:29 stages avec François D'Haene

Suivre François sur:

Instagram: francois_dhaene
FB: François D’Haene

Soutenir la reforestation:

Storylific a pour mission de faire du bien à l'esprit tout en faisant du bien à la planète.
50% des gains du podcast sont reversés à la lutte contre le changement climatique.

Pour soutenir financièrement le podcast et lui permettre d'être pérenne: microdons welcome sur www.patreon.com/storylific

Pour soutenir gratuitement le podcast: abonne-toi, donne-lui une super évaluation sur Apple Podcast, et parles-en autour de toi car plus on a d'oreilles, plus on plante! Pas l'habitude des podcasts? Suivre ce lien: je t'explique comment faire tout cela.

Storylific sur les réseaux sociaux

Instagram:@storylific
Facebook: storylific
Linkedin: storylific

###Newsletter: s'abonner pour recevoir de rapides nouvelles du projet, des coulisses du podcast et autres news sympa 1x/mois.

Photo pochette: (c) Philipp Reiter

Retrouvez ce podcast sur le site Storylific