7:00 - dimanche février 18, 2018

Fukushima 1 – Teikei 0

Lu 843 fois Pascal Percevault 0 respond

Dans les années soixante les japonais s’inquiétèrent des conséquences de l’agriculture intensive et décidèrent de passer des contrats avec des agriculteurs. En échange de la garantie d’achat de toute sa production à l’avance, l’agriculteur s’engagea à cultiver sans produits chimiques tout en protégeant l’environnement. Ainsi naquirent les premiers “Teikei”, que l’on peut traduire par “mettre le visage du paysan sur les aliments”. Ce pendant le japon soumis aux contraintes de l’import export dictée par l’OMC, devait payer le prix fort pour pouvoir manger son propre riz et préserver son environnement

The following two tabs change content below.
Pascal Percevault

Pascal Percevault

Journaliste Reporter
Responsable de la rubrique Agriculture Biologique de Fréquence Terre.
Pascal Percevault

Derniers articles parPascal Percevault (voir tous)

Commission de dialogue pour un aéroport

Fukushima une situation dramatique pour les agriculteurs

Suggestions
Vous souhaitez réagir ?
Leave a Reply