Nous nous trouvons près d’Angoulême en Charente. Les terres agricoles sont de grande qualité. Les habitants tiennent à préserver cette qualité de leur vie. Un projet photovoltaïque porté par la Société Photosol, doit permettre l’installation d’un ferme photovoltaïque.

Oui mais, cette manne financière vient d’être repoussée par délibération du Conseil Communautaire des communes. Alors, Monsieur le Maire, qu’en est-il ?

Nous écoutons Jean-Paul Guillon, Maire de Ronsenac. A ses côtés Mme Deschamps, sa seconde adjointe.

« Notre commune de Ronsenac est une commune de Charente, limitrophe de la Dordogne. Depuis le 2 Mai, une enquête publique concerne l’implantation d’une ferme photovoltaïque clive la population. Nous sommes partisans des énergies renouvelables, respectueux des droits de la propriété et de la liberté d’entreprendre. Nous nous opposons néanmoins à ce projet et nous faisons appel à la sagesse populaire, aux internautes et aux voisins.

Notre première observation porte sur la nature des sols choisis. Les terres sont aujourd’hui en exploitation agricole céréalière, elles sont d’une excellente qualité….

« On est un département qui a déjà été touché par la perte de terres cultivables. Pour nos agriculteurs, c’est un manque en terres. On a tous les jours des agriculteurs qui veulent s’installer dans le département de la Charente et qui n’ont pas de terres à exploiter….

« Photosol propose une reconversion en agro-solaire, sauf qu’aujourd’hui ces terres-là sont exploitées en céréales. Ce sont des terres de première qualité et Photosol propose d’y mettre des moutons….

JLB Dans une démarche nature environnement, quel autre projet aimeriez-vous engager ?

« Ce n’est pas forcément le système qu’on nous propose, pour nous c’est l’implantation. Si l’on avait un territoire plus pauvre et des terrains incultes, pourquoi pas….

JLB Là, vous nous dites que nous sommes sur des terres cultivées ou cultivables, mais que ce sont de bonnes terres, c’est cela ?

« C’est surtout ça qui nous dérange…..

« Hier soir, j’étais au conseil communautaire. J’ai fait lecture et explication du projet. Les représentants des quinze communes ont délibéré à l’unanimité contre ce projet alors même qu’on nous propose une recette annuelle de 120 000 E.

JLB… et 500 000 pour le Conseil Général ?

« C’est ce qui était annoncé dans le journal où Photosol parlait de ces 500 000 E. En effet, à l’échelon départemental, Photosol a d’autres projets en Charente.

JLB Photosol Invest est la société d’investissement du groupe Photosol. Pour plus de renseignements concernant leur société, vous pouvez consulter leurs sites « internet ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici