Les inondations catastrophiques en Australie et au Brésil auraient la même origine : La Niña. Un phénomène météorologique d’origine océanique bien connu. C’est ce que nous explique Cyrille Souche, directeur de la publication de Cdurable.info qui relaye cet article sur son site. Il convient, nous dit-il aussi, de faire le parallèle entre plusieurs phénomènes qui ont rendu ces inondations aussi importantes :

– D’un côté, c’est le résultat du réchauffement climatique qui amplifie comme jamais les phénomènes météorologiques. De nous rappeler que 2010 (c’est officiel) a été l’année la plus chaude sur le globe depuis que l’homme relève la température.

– La seconde chose a prendre en considération, et c’est surtout valable pour le Brésil, c’est la densité urbaine, qui fait ruisseler l’eau alors qu’elle devrait pénétrer directement dans la terre. Bref : un mauvais calcul des Hommes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici