11:56 - mercredi février 21, 2018

JDLE 14 JUIN : eco Industria, Hamster d’Alsace, Probo Koala, Koala, bourses d’échange locales en chine

Lu 787 fois Anne-Laurence Mazenq 0 respond

Martine Aubry, maire de Lille (FR), a inauguré officiellement le nouveau parc d’entreprises Eco Industria. Après la fermeture du site industriel Selnor, la communauté urbaine de Lille avait racheté le site et engagé d’importants travaux de dépollution et de réhabilitation pour plus de 6 millions d’euros. 372 personnes travaillent actuellement sur le site notamment pour des entreprises leaders dans le retraitement des déchets plastiques. Le parc Eco Industria constitue déjà un véritable “pôle d’excellence” dans le secteur de la valorisation des déchets et l’objectif est d’en faire un leader français de l’économie circulaire.

Dans un arrêt rendu le 9 juin dernier, la Cour de justice de l’Union européenne a condamné la France pour mesures de protection insuffisantes envers le grand hamster d’Alsace, un rongeur qui fait partie des mammifères les plus menacés d’Europe. En France, l’espèce, uniquement présente dans le Bas-Rhin, notamment autour de Strasbourg, est menacée d’extinction en raison de l’urbanisation et de l’évolution des pratiques agricoles, notamment la monoculture du maïs qui perturbent les sites de reproduction et de repos. Selon Bruxelles, le nombre de terriers est passé de plus de 1000 en 2001 à moins de 200 en 2007.

Après avoir été interdit au Bangladesh, le Probo Koala, qui avait provoqué la mort de 17 personnes à Abidjan, pourrait désormais mettre le cap sur l’Inde, devenue terre d’accueil pour les épaves toxiques. Le bateau avait pointé le bout de sa coque sur les rivages du Bangladesh avant d’y être interdit. Renvoyé vers le large, le pétrilier soupçonné de contenir de nombreux produits toxiques tente sa chance en Inde.

Une commission sénatoriale australienne, chargée d’évaluer la santé et le statut des koalas, a été avertie par les experts du danger d’extinction qui plane sur cette espèce. Par endroit, la population de koala a diminué de 80% en moins de 15 ans à cause de l’extension des territoires urbains, industriels et agricoles, qui réduisent l’habitat naturel du koala, déjà affaibli par les maladies et la sécheresse.

Six villes et provinces chinoises vont mettre en place des bourses locales d’échange de droits à polluer d’ici 2015. Une mesure qui vise à préparer l’arrivée d’un marché d’échange national à plus longue échéance. Pour l’instant, la Chine a décidé de créer 6 bourses aux niveaux local en attendant 2025, date à laquelle, le pays devra réduire ses émissions de CO2. Les producteurs d’électricité chinois, qui utilisent beaucoup le charbon, auront un défi majeur à remplir après 2025.

jdle 6 juin : telephone et cancer, choix énergétique en Allemagne, solaire chez renault, emissions de gaz a effet de serre

jdle

Suggestions
Vous souhaitez réagir ?
Leave a Reply