La fécondation des digitales incombe principalement aux bourdons. En butinant, le pollen se dépose sur son corps et il le transportera ensuite sur les organes femelles d’une autre fleur.

Marie GIRAD évoque aussi les jeux que confectionnaient autrefois les enfants avec les fleurs de Digitale : gants de fée pour les filles et pétards pour les garçons. Aujourd’hui, on est très méfiant vis à vis de cette plante du fait de ses vertus cardiotoniques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici