L’agriculture biologique comme elle a été définie dans les années 60 respectait une certaine éthique mais rattrapait par les réseaux de grandes distributions et les coopératives agricoles qui ont vu là une manne financière a été vidé de son sens.

Cette Bio la on n’en veut pas.. Mais alors quelle bio on veut?

Philippe Baquié journaliste a collaboré à l’écriture d’un livre « la Bio entre business et projet de société » dans lequel il définit une agriculture biologique respectant des valeurs qui vont bien au delà du simple arrêt de l’utilisation de pesticides principe de base de la bio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici